monorail

Pont Champlain et sécurité

Au sujet du pont Champlain, ce qui est en jeu c’est la sécurité du peuple québécois que le fédéral et le PQ semblent ignorer l’importance.  Ils sont trop occupés, d’un qui est le plus fort, et selon sa pensée tant que vous ne vous libérez pas et que vous restez sous mon joug, vous serez à ma merci; et que le chef du PQ qui représente un peuple éprouvé, ne semble pas réaliser que ce même peuple est éprouvé depuis 1763.  Elle a eu ce qu’elle voulait et le reste n’importe peu.

Solution:

Advenant l’évaluation d’un nouveau pont Champlain et le ministre responsable n’a dans ses coffres qu’une fraction de l’argent requis, qu’il commence toute suite sa construction, la sécurité du peuple québécois oblige.  Pour l’argent manquant, qu’il fasse appel à la CSN, la FTQ, la Caisse de dépôts et de placements, et un prospectus sera déposé au bureau des valeurs mobilières du Québec pour avoir l’autorisation de faire appel à l’épargne publique en sol québécois sous forme de RÉER.

Le capital des épargnants sera garanti par le Caisse de dépôts et de placements et seulement les intérêts seront capital de risques.  Advenant un surplus des dépôts, que 50% du montant amassé soit déposé dans un projet monorail à travers tout le Québec et que le 50% restant, 25% soit sur la dette et 25% sur la taxe à la consommation au Québec à l’exception de la taxe douanière.

La priorité pour prendre des RÉER pour ce projet de pont Champlain avec monorail sera donnée aux syndicats CSN et FTQ pour une durée ne dépassant pas 45 jours à partir du début de la construction.

En dernier lieu, le peuple québécois en général achètera des bons pour ce projet par l’entremise du ministère des transports et que ces bons seront garantis par la Caisse de dépôts et de placements et assujettis aux critères de RÉER.

Suggestion de pont Champlain et de monorail:

http://www.planification3d.com/PontChamplain.htm

reer

Laissés à nous-même

Le gouvernement fédéral, en contrôlant l'immigration comme dans tant d'autres domaines, laisse aux provinces (régions) le soin de légiférer à condition de ne pas contrevenir à la Charte des droits et libertés du Canada.  Depuis plusieurs années nous subissons les effets pervers du manque de courage de la part de nos élus que nous payons grassement:  
        
Les accommodements raisonnables, cela ne devrait pas existé, mais le peuple est laissé à lui-même.  Ce n'est pas parce que le ministère concerné ne reçoit pas de plaintes que tout va bien, c'est surtout causé par l'inertie de ses élus ou un manque de bonne foi.  En ne prenant pas vos responsabilités, vous pelletez par en avant tout en sachant qu'à cause de cette situation tout ou tard vous, ou un autre parti, allez hériter de l'odieux.  Une commission va être de mise et voilà des emplois bien rémunérés pour vous et vos amis, et voilà la boucle est fermée et au suivant.

En attendant le peuple francophone du Québec est de plus en plus proche de l'extinction ou d'une révolution.

Votre manque de courage de bannir l'émergence de la langue anglaise dès la mi-session de la sixième année du primaire et d'introduire l'immersion en langue française obligatoire dans toutes les écoles du Québec du premier janvier à la fin de la session de chaque année scolaire dès la troisième année du primaire.

Mais non vous laissez les établissements scolaires libres d'enseigner l'anglais intensif.  Sans prendre conscience que la langue française est menacée dans la seule région (Québec) de toutes les Amériques.  Dans un passé non lointain, le français régnait et était maître du 3/5 de l'Amérique du Nord.  

Voici quelques recommandations:  
    
     Qu'une loi québécoise d'un gouvernement souverainiste, rende obligatoire qu'un enfant, qui est né dans une famille où un des deux parents a fait son école en partie ou en totalité en français, qu'il soit admis à l'école française.
     Qu'une loi québécoise, stipulant qu'un étudiant n'a pas le droit de changer d'école française vers anglaise ou autre en sol québécois.
     Qu'une loi québécoise sur l'éducation publique se lise comme suit: advenant qu'une
    femme ou une fille donne naissance, et que le certificat de naissance de l'enfant est inscrit père inconnu, cet enfant est obligé d'aller à l'école francophone.
     Que le gouvernement en place oblige tout diffuseur en sol québécois, lors d'interview en d'autres langues que le français, de se servir d'interprètes francophones québécois, et aussi de donner aux mal entendants un service adéquat.
     Que toute correspondance gouvernementale, vers d'autres pays, soit dans la langue de ceux-ci accompagnée d'une version en français.
     Que toute musique destinée au public québécois, dans les centres d'achats, les magasins à grande surface, à l'extérieur, et dans les lieux publiques, soit d'origine québécoise.
     Que le gouvernement en place introduise dans le système scolaire anglophone ou autre, avant le début de l'année scolaire 2013, une loi obligeant que tout étudiant de la troisième année du primaire au secondaire, CEGEP, etc., à partir du 1er janvier 2014, passe la seconde moitié de l'année en immersion française seulement.

Un peuple de hockeyeurs éprouvés

Il était écrit jadis dans un grand quotidien francophone au Québec, que les États-Unis écrivaient
que ça ne serre à rien d’enlever un bon joueur au club de hockey au Québec, ils vont s’en trouver
un autre. C’est alors que les États-Unis firent une première extension de la ligue de hockey puis
une autre, tout en nous disant que ceci va donner des débouchés aux joueurs québécois; mais au
fait c’était pour vider le Québec de ses bons joueurs. Et les États-Unis pour garder ces bons
joueurs leur ont offerts des contrats alléchants et ceci pour plusieurs années.

Pour faire sortir de l’argent du Québec, les États-Unis veulent que les joueurs ainsi que la Ligue
Nationale, qu’ils contrôlent, viennent en aide financière aux concessions qui sont dans un
marasme financier. Il ne faut pas oublier que la très grande majorité des concessions qui se
retrouvent en trouble financier, se situent aux États-Unis.

Advenant que la situation financière des concessions en difficulté se résorbe par l’aide de la
Ligue Nationale et de ses joueurs, ceci aura des conséquences à la hausse pour l’achat de cellesci,
et en bout de ligne plus d’argent neuf pour les États-Unis.

Solution

Le Québec et tout le Canada devraient se retirer de la Ligue Nationale contrôlée et exploitée par
les États-Unis, et créer leur propre ligue. Le pays du Québec ainsi que toutes les provinces du
Canada seront responsables individuellement et financièrement de leurs concession.

But visé

1- Garder le hockey un jeu de divertissement abordable à tous.
2- Rendre accessible le hockey à un plus grand nombre de québécois.
3- Achat d’équipement et location de glace moins dispendieux.
4- Garder les salaires décents des joueurs, des administrateurs et des dirigeants de la ligue, tant à
Québec que dans les provinces du Canada.
5- Pas de contrats dépassant 3 ans maximum.
6- Pas d’exploitation financière par des personnes de l’extérieur.

L'inertie, la langue et la vie

Le mangue de rigueur de nos élus (inertie), mêlé avec la pensée de la ligne de partie, tout en
faisant des choses illogiques, comme être en faveur de mélanger la politique avec la religion
(accommodements raisonnables), la désobéissance directe des lois du Québec en matière de
langue (charte des droits et libertés) du fédéral qui prime sur celle du Québec. L’immigration qui
est de juridiction à 100% fédérale favorise un parti d’allégeance fédéraliste sur la scène
québécoise.

Les partis d’opposition, qui se disent fédéralistes, sont prêts à tout pour acquérir des votes même
si la situation peut mettre la vie en danger.

Un couple sur la rive sud de Montréal, voyant sa fille d’environ 5 ans en convulsions, appelle les
services paramédics. Les paramédics arrivant sur place, constatent l’état de la fillette, et
commencent sans perdre de temps les manoeuvres appropriés pour sauver la vie de cette enfant,
mais au grand damne des parents, le père qui est francophone et parle très bien français et
anglais, s’offusque parce que le sauveur de sa fille ne s’exprime pas aisément en langue anglaise,
il oublie la situation de sa fille, engueule l’intervenant parce qu’il ne pouvait pas communiquer
avec lui en anglais, pour renchérir la mère de la fillette unilingue anglaise résidant au Québec, dit
que ce paramédic devrait être congédié. Probablement, elle ne veut pas se conformer aux lois du
Québec encore moins les respecter.

Ces gens, peu importe ce que nous faisons pour eux, ne changeront pas, ils sont comme des
kamikazes, leurs convictions passent en premier et la vie en deuxième.

C’est le prix à payer pour l’inertie, la langue passe avant la vie.

La Pakistanaise blessée par les talibans transférée en Grande-Bretagne.  Ce couple québécois devrait prendre exemple sur cette pakistanaise soignée en Angleterre, oublier leurs préjugés sur la langue de la région du globe où ils résident et penser à la santé de leur fillette en premier.


     Que le gouvernement en place fasse une loi qui ferait en sorte que toute invention venant du Québec inventée par un québécois ait un nom francophone et logo de la compagnie existante ou à venir quitte à le changer dans le futur.
     Que le gouvernement en place introduise une loi pour faire en sorte, que tout ce qui est introduit en sol québécois soit étiqueté par un gros caractère français avec un logo.
     Que le gouvernement en place introduise une loi interdisant aux personnes qui annoncent la vente d'arborer une enseigne en français et une autre en anglais, exemple : A vendre, for sale. Une amende de $20.00 minimum plus les frais, si trouvés coupables et enlevée sur le rapport d'impôts.
     Que le gouvernement en place introduise une loi interdisant aux restaurants d'avoir des napperons en anglais et d'autres en français ou toute enseigne sous peine d'amende, si trouvé coupables, de 100$ pour la première offense et plus selon la gravité de l'offense et le double pour récidive. Les enseignes et directives devraient être unilingue français avec un pictogramme y compris les napperons. Exemple: les restaurants devraient afficher le menu en français, avec un pictogramme (l'image de mets). Compte tenu de la mondialisation du tourisme, ça fait en sorte que nous sommes exposés à plusieurs alphabets : turc, grec, arabique, chinois, russe, etc. Il ne s'agit pas de faire plusieurs exemplaires de ces menus en différentes langues, dialectes, alphabets, (un pictogramme est de mise). D'ailleurs toutes ces choses sont déductibles d'impôts. Et comme dit l'adage : «avant d'exiger le respect d'autrui, il faut se respecter soi-même».
     Que le gouvernement en place à Québec introduise une loi qui ferait en sorte que toute compagnie en sol québécois et qui veut s'installer ici, se dote d'un nom québécois français et d'un logo.
     Que le gouvernement présent introduise une loi qui fera en sorte que la radio française ici au Québec nous fasse entendre des chansons françaises (québécoises) à plus de 83% et ceci aux grandes heures d'écoute et 17% en toutes les langues et dialectes, exemple : italien, portugais, allemand, chinois, anglais, russe, etc.
     Qu'une loi soit introduite qui fera en sorte que la télévision québécoise transmette une programmation qui soit d'origine québécoise à 90%, ceci stimulera la création d'émissions.
     Que le gouvernement présent introduise une loi pour arrêter définitivement les commerciaux faits pour nous à l'étranger. Qu'il oblige tout diffuseur en sol québécois d'utiliser dans sa publicité des acteurs québécois, des lieux québécois, des trames sonores et des chansons québécoises, et des artisans québécois. Il ne faut pas oublier que nos acteurs (actrices) vont bientôt passer de minoritaires sur la sécurité sociale à majoritaires si une loi dans ce sens n'est pas faite et appliquée au plus tôt, sinon nous (les payeurs de taxes) allons encore payer la note.
     Que soit autorisée une loi dans le mandat de rendre obligatoire des cours de diction pour bien parler le français aux présents animateurs (trices) des médias : télévision, radio, presse écrite et électronique. Il ne faut pas oublier la portée de l'influence que ces gens ont sur nous et nos enfants.
     De faire connaître par voie publicitaire à la télé, radio, journaux, presse écrite et électronique, que l'Agence internationale de la francophonie (A. I.F.) est là pour défendre et promouvoir une francophonie économique et les intérêts de ses pays-membres (45) devant l'Organisation mondiale du commerce (O.M.C.). Qu'il existe d'autres associations de pays francophones : (C.E.M.A.C.) continent d'Afrique centrale, (C.E.D.EA.O.) Afrique de l'Ouest. Opérateur principal (A.I.F.). Elle regroupe 49 états et gouvernements (voir le Journal de Montréal du mercredi, 15 novembre 2000, page 11), et la population qu'ils représentent ainsi que la population mondiale française.
     Que l'histoire du peuple québécois français et ses racines soit enseignée dans les écoles de la 3' année scolaire (primaire), ceci au plus tôt. Que la revanche des berceaux par les conquérants après la conquête de la colonie française et son impact sur la francophonie soient inclus au programme.
     Que soit donné un cours sur la social démocratie dès la 5e année scolaire, exemple : Charte des droits et libertés des Nations Unies, droit international, syndrome de Stockholm. (Syndrome de la femme violentée) (qui prend pour son bourreau et défend sa cause), (syndrome du conquérant et du conquis), ses impacts, régime présidentiel, régime de premier ministre, etc.

La commission Charbonneau

La commission Charbonneau est principalement basée sur la corruption de la construction, le lien avec le crime organisé (mafia) et la caisse du parti Libéral du Québec.

Est-ce que le fédéral ne voulait pas donner les bandes sonores en 2005 qui démontraient des entrepreneurs du Québec donnant à la mafia des liasses d'argent qui étaient en fait de l'argent de payeurs de taxes Québécois donné par le parti Libéral du Québec par l'entremise de contrats sur la construction, pour ne pas nuire à leur bras droit, le parti Libéral et ainsi continuer à contrôler le peuple francophone?

Est-ce que ces gens corrompus ont fourni dans la caisse du parti Libéral du Québec?

Est-ce que ces gens ont utilisé des prête-noms pour faire des dons au parti libéral du Québec?

Pour connaître ces gens de la construction nommés par les médiats, faites venir le livre des donateurs des partis politiques du D.G.E.Q, appelé (rapport financier) ou visionnez le site du D.G.E.Q . Ces données sont très intéressantes, elles vous dévoilent le nom du donateur, son adresse, le nombre de fois qu'il a donné, à quelle occasion il a donné, le montant de chaque don, et le total en argent des dons.

Le site ou le livre vous dévoilent le nombre total des donateurs, le total des dons en argent, et sa provenance : souper bénéfice, cocktail, tournoi de golf, rencontres publiques, soirées de financement, et plusieurs autres manières pour amasser de l'argent. Et c'est de là que venait probablement l'argent à l'élection 1998 quand l'organisateur Libéral dans le comté d'Anjou a acheté des votes à $10.00 et il y avait des gens qui avaient voté 24 fois. Cela nous a coûté, nous payeurs de taxes, une partielle en l'an 2000, 50% des dépenses électorales de ceux (partis politiques) qui sont arrivés 1er, 2ème ainsi que les partis qui ont eu 15% du vote à l'élection en 1998 et de la partielle électorale en l'an 2000 plus une facture juridique de $290377.14.

Présentation d'un mémoire devant la commission parlementaire sur l'étude de la loi 14

 

Renforcement de la loi 101, lecture du mémoire de Souveraineté La Solution inc.,

par son président André Desnoyers,

au salon Louis-Joseph Papineau au parlement de Québec,

le 12 avril 2013.

Radios engagées

 

 

LogoQR

Réalisez vos achats en toutes sécurité

 

Nul besoin de détenir un compte Paypal

Loading

Soutien au site

Ce site existe grâce à vos dons et à votre appui.
Aidez-nous en contribuant financièrement.
Utilisez le bouton suivant pour faire un petit don via Paypal.

                                    

5$ 10$ 15$ ou plus...

Connexion sécurisée pour votre protection

Toutes les contributions sont très appréciées.

Vous faîtes la différence,

MERCI!

 Souveraineté La Solution

10 ans déjà


Copyright © 2016. Tous droits réservés Souveraineté La Solution inc. Conception SLC

Ce site est protégé par RSFirewall!, la solution de pare-fou pour Joomla!